Mode de vie/réduire le risque

Que puis-je faire pour réduire mon risque d’AVC?

Imprimer

Télécharger

Dans le cadre de votre traitement, votre médecin pourrait également prendre en charge d’autres facteurs de risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) modifiables tels que tension artérielle élevée, taux élevé de cholestérol ou diabète. Le fait de tenir compte de ces facteurs et, le cas échéant, de vos antécédents d’AVC ou d’accident ischémique transitoire (AIT), permettra à votre médecin de vous prescrire un traitement approprié et de maîtriser ces affections.

Votre médecin pourrait également être en mesure de vous aider à prendre en charge d’autres facteurs de risque d’AVC tels que surplus de poids, inactivité physique ou tabagisme.

Recevoir un diagnostic de fibrillation auriculaire (FA) pourrait entraîner un certain nombre de changements au niveau de votre mode de vie. Pour en apprendre davantage sur l’impact qu’auront ces changements sur votre vie, cliquez ici.

Si vous souffrez de fibrillation auriculaire (FA), il est important d’avoir régulièrement des discussions avec votre médecin et de suivre ses conseils sur la façon de réduire votre risque d’AVC. Il existe des anticoagulants pour réduire votre risque d’AVC, dont Coumadin® (warfarine), Pradaxa® (dabigatran etexilate), Xarelto® (rivaroxaban), Eliquis® (apixaban) et Lixiana® (édoxaban). Seuls votre médecin et vous pouvez convenir du plan de traitement approprié dans votre cas.