Santé et mode de vie

Conseils pratiques sur l’alimentation et l’exercice tout en maintenant un équilibre émotionnel.

Exercice

Votre santé est susceptible de s’améliorer si vous devenez plus actif. Le fait de présenter une fibrillation auriculaire (FA) n’est pas une défaite pour éviter l’exercice. Toutefois, il est important de consulter votre médecin avant d’entreprendre ou de modifier un programme d’exercice. Cliquez ici pour en apprendre davantage à ce sujet.

Santé affective

Il arrive souvent que les personnes venant de recevoir un diagnostic de fibrillation auriculaire (FA) ou en train de s’adapter à cette nouvelle réalité éprouvent de l’anxiété ou se sentent déprimées. L’anxiété risque aussi de vous rendre moins apte à suivre les recommandations du médecin ou d’effectuer les changements du mode de vie qui s’imposent et qui pourraient vous être très bénéfiques. Cliquez ici pour en apprendre davantage à ce sujet.

Matière à réflexion

Vos habitudes alimentaires peuvent faire une différence dans la façon dont vous vous sentez et contrôlez votre poids. Pour en apprendre davantage à ce sujet, cliquez ici.

Demandez toujours à votre médecin si vous devez éviter certains aliments.

Santé physique

Est-il sécuritaire de faire de l’exercice?

Si vous présentez une fibrillation auriculaire (FA), il est normal que vous éprouviez un peu d’appréhension concernant l’exercice physique.

La plupart des gens savent que le fait de rester actif aide à maintenir une attitude positive et à soulager le stress. On sait aussi qu’une alimentation saine et une vie active sont essentielles à la maîtrise du poids corporel. C’est pourquoi il est important de consulter un professionnel de la santé pour vous aider à adapter votre routine à vos besoins compte tenu de votre affection.

Pour remonter le moral

Même une activité physique modérée améliore l’humeur et pourrait vous aider à composer avec les aspects émotionnels associés à la fibrillation auriculaire.

Pour commencer

  • Consultez votre médecin. Si vous présentez une fibrillation auriculaire, vous devez toujours consulter votre médecin avant d’entreprendre ou de modifier un programme d’exercice, afin d’assurer que ce dernier convient bien dans votre cas.
  • Commencez doucement. Augmentez l’intensité des exercices graduellement.
  • Choisissez une activité qui vous plaît. La marche, le vélo, la natation, le jardinage et la danse sont de bonnes options.
  • Augmentez votre degré d’activité quotidien. Tout compte : prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur, se rendre au magasin à pied plutôt qu’en voiture, passer quelques heures à jardiner.

Lorsque vous planifiez un programme d’exercices, assurez-vous que celui-ci ne va pas à l’encontre des recommandations de votre médecin.

Vous considérez faire un voyage débordant d’activités physiques cette année? Voici quelques conseils importants à considérer si vous souffrez de fibrillation auriculaire et que vous voyagez.

Santé émotionnelle

Vous avez la permission de voir à votre bien-être affectif

Maintenir une attitude positive en présence de fibrillation auriculaire (FA) est parfois tout un défi, surtout si vous avez l’impression d’être sous l’emprise de vos symptômes. Il y a certainement des jours où vous semblez avoir un fardeau plus lourd à porter que la plupart des gens autour de vous. Vous n’êtes pas seul; la plupart des personnes atteintes de FA connaissent des périodes de crainte et de dépression.

Si vous commencez à maîtriser votre anxiété, cela vous aidera à long terme, car le stress peut en-soi être un déclencheur de FA.

Bien entendu, il est important de communiquer à votre médecin ce que vous éprouvez et ce qui vous préoccupe. Il pourrait être en mesure de vous aider concrètement pour apaiser vos soucis. Vous pourriez aussi vous procurer des bandes audio de relaxation et essayer des techniques de méditation pour vous aider à maintenir un bon état d’esprit.

Si vous avez pris l’habitude de vous occuper des autres, vous avez peut-être besoin de vous rendre compte qu’il est parfaitement acceptable de penser à vous-même d’abord de temps en temps. L’impact favorable que cela peut avoir vous ravira.

Régime alimentaire

Food for Thought

Matière à réflexion

Manger sainement veut dire consommer des aliments variés et obtenir les nutriments provenant de tous les groupes d’aliments, en portions raisonnables. Le régime alimentaire est un aspect important de la prise en charge de votre fibrillation auriculaire (FA).

  • L’alcool et la caféine peuvent déclencher des symptômes de fibrillation auriculaire. Il faut les éviter et en parler à votre médecin s’ils ont cet effet sur vous.
  • Réduisez l’apport en sel en adoptant un régime hyposodique. Utilisez le moins de sel possible; utilisez plutôt un substitut sel à faible teneur en sodium et considérez utiliser d’autres épices et fines herbes pour assaisonner vos aliments
  • Cessez de fumer. Cinq ans après avoir cessé de fumer, votre risque d’AVC sera le même que celui d’une personne n’ayant jamais fumé. Le tabagisme est également un facteur de risque connu de coronaropathie.